Qu’est-ce que le scoutisme?

Lorsque nous entendons parler des scouts ou du scoutisme, il nous vient à l’esprit une foule d’idées préconçues et une multitude de stéréotypes véhiculés par les humoristes au fil du temps: noms de totem rigolos, les scouts ça fait juste des nœuds ou les scouts portent un uniforme ridicule.

Mais qu’en est-il vraiment? Un scout, qu’est ce que ça peut bien faire toute l’année dans les réunions hebdomadaires et dans les trois camps d’automne, d’hiver et d’été?

Chaque semaine, de septembre à juin, les scouts se réunissent par groupe d’âge que l’on appelle «branches». En tout, il y a 4 branches soit:

Lors de ces réunions, ils acquièrent des compétences techniques en camping, orientation (carte / boussole / GPS), nœuds, survie en forêt, utilisation des outils, faune et flore du Québec, astronomie, cuisine en plein air et bien plus. Ils participent à des grands projets qu’ils élaborent eux-mêmes avec l’aide des adultes (animateurs), participent à des activités sportives et s’impliquent dans la vie communautaire de Terrebonne.

Trois fois par année, ils partent en camp; 3 jours à l’automne, 3 jours à l’hiver et 5 à 6 jours à l’été. Ces événements sont les plus attendus des jeunes. C’est le moment pour eux de se retrouver avec leurs amis scouts et de mettre en pratique les compétences acquisent tout au long de l’année. Pour ajouter au plaisir et développer l’imaginaire des jeunes, chacun de ces camp est propulsé par une thématique que tous se rappelleront bien des années après avoir quitté le mouvement.

De façon plus générale, on peut dire que le scoutisme est un mouvement basé sur le volontariat qui existe pour et par les jeunes. Il repose sur l'apprentissage de valeurs fortes, telles que la solidarité, l'entraide, la justice et le respect. Son but est d'aider le jeune à former son caractère et à construire sa personnalité tout en contribuant à son développement physique, mental et spirituel afin qu'il puisse être un citoyen actif dans la société de demain. Pour atteindre cet objectif, le scoutisme utilise le plein air comme moyen et non comme une fin mais se sert aussi d’activités intérieures, destinées plutôt à un apprentissage intellectuel. Le scoutisme s'appuie sur la Promesse, qui est l’engagement du jeune à faire de son mieux et de tendre vers l’idéal de la loi scoute.